Neymar : « Plus que Messi et C. Ronaldo, ce joueur incarne le renouveau du football » (D. Poulmaire)

Paris - Publié le vendredi 4 août 2017 à  8 h 44 - n° 99207 « Entre les deux grandes stars actuelles, Messi à l’image plutôt discrète, et Cristiano Ronaldo, dont l’image est plus controversée, je suis persuadé que Neymar incarne un peu le renouveau du football », affirme à News Tank Didier Poulmaire, avocat au Barreau de Paris, qui fut le conseiller de Laure Manaudou ou de Yoann Gourcuff, le 04/08/2017.

« Le Paris Saint-Germain est très heureux d’annoncer l’arrivée dans son effectif de Neymar Jr. L’attaquant international brésilien a signé un contrat de cinq ans en présence des représentants du club et du joueur. Neymar Jr est désormais lié au club de la capitale jusqu’au 30/06/2022 », a annoncé le Paris SG, le 03/08/2017. Neymar avait résilié, quelques heures plus tôt, son contrat avec le FC Barcelone (club avec lequel il était lié jusqu’en 2021) avec le règlement d’une clause de cession de 222 millions d’euros.

« Le potentiel de Neymar est énorme pour toutes les entreprises qui souhaitent trouver un ambassadeur très universel. Il se rapproche d’un Zidane, d’un Pelé, d’un joueur hors-normes, œcuménique », estime Didier Poulmaire, qui est conseiller de l’Américain Frank McCourt, propriétaire de l’Olympique de Marseille depuis le 17/10/2016.

En ce qui concerne le volet financier du transfert de Neymar, Didier Poulmaire estime que le Paris SG devrait être à l’abri de toute sanction de la part de l’UEFAUEFAUnion des Associations Européennes de Football quant au respect du fair-play financier (qui interdit aux clubs de dépenser davantage d’argent qu’ils n’en génèrent) : « Le Qatar peut mettre en place des schémas simples, des systèmes qui permettront de rémunérer l’utilisation de l’image du joueur. Le fair-play financier ne s’applique qu’au club. Si des entreprises au sein desquelles le Qatar dispose de participations et de sphères d’influence concluent des contrats avec Neymar pour utiliser son image, on peut arriver rapidement à des niveaux de sophistication qui mettront le Paris SG à l’abri de toute sanction de la part de l’UEFA. »

Didier Poulmaire répond aux questions de News Tank.
D. Poulmaire - © D.R.
D. Poulmaire - © D.R.

Fiche n° 2438, créée le 06/03/14 à 14:14 - MàJ le 20/09/17 à 17:04

Didier Poulmaire

Date de naissance : 16/03/1968
Email : didier@poulmaire.com

Parcours Depuis Jusqu'à
Tribunal Arbitral du Sport
Arbitre 2016 Aujourd'hui
2016 Aujourd'hui
SELAS Poulmaire Avocat & Fiduciaire
Président 2013 Aujourd'hui
2013 Aujourd'hui
3A
Associé Janvier 2011 à Mai 2012
Janvier 2011 Mai 2012
Poulmaire Jacob Law Firm
Partner Janvier 2011 à Avril 2012
Janvier 2011 Avril 2012
Cabinet Poulmaire
Lawyer 2005 à 2012
2005 2012
Cabinet Gide Loyrette Nouel
Lawyer 1996 à 2005
1996 2005

• Avocat au Barreau de Paris

  • Neymar au Paris SG, qu’est-ce que cela vous inspire ?

Neymar au Paris SG - © PSG Cela fait quelques années que je suis l’évolution de ce joueur car entre les deux grandes stars actuelles, Messi à l’image plutôt discrète, et Cristiano Ronaldo, dont l’image est plus controversée, je suis persuadé que ce joueur incarne un peu le renouveau du football. Après le scandale de la FIFA, après les Football Leaks, il y a en effet besoin d’un footballeur qui incarne le renouveau. Et ce peut être Neymar. Il a le talent bien sûr, mais il a aussi l’enthousiasme, la fraîcheur, la modernité. Il est branché et je pense donc que c’est lui qui possède aujourd’hui le plus gros potentiel. Davantage que la grande discrétion de Messi et l’outrageant égocentrisme de Cristiano Ronaldo.

Quand on regarde les partenariats que ce joueur a signés, on se dit que son potentiel demeure immense Je comprends d’ailleurs qu’étant un peu masqué par Messi au FC Barcelone, il ait éprouvé le besoin, à 25 ans, de voler de ses propres ailes et de changer de club. J’avais été approché, il y a quelques temps, par des personnes basées en Suisse qui travaillent avec le père de Neymar. Quand on regarde les partenariats que ce joueur a signés, on se dit que son potentiel demeure immense. Il est allé jusqu’à présent vers des choses faciles, relativement peu sophistiquées. Il n’y a pas eu de vrai travail comme cela a pu être fait pour Beckham. De ce point de vue, je dirais que Neymar est encore un joyau brut.

  • Vous parlez de David Beckham, un parallèle peut-il être fait entre l’arrivée de l’Anglais au Paris SG en 2013 et celle de Neymar ?

Il se rapproche d’un Zidane, d’un Pelé, d’un joueur hors-normes, œcuménique L’arrivée de Neymar est plus forte que celle de Beckham, en janvier 2013. D’abord, il quitte le FC Barcelone, l’un des plus grands clubs du monde. Et puis il n’est pas en fin de carrière, il a 25 ans, n’est pas encore complètement mature et il incarne la nouvelle image du football, un peu plus légère, un peu plus rieuse. Il est bienveillant vis-à-vis de ses coéquipiers, il tranche avec les autres, c’est sans doute lié à sa culture brésilienne, celle du football-fête. Son potentiel est énorme pour toutes les entreprises qui souhaitent trouver un ambassadeur très universel. Il se rapproche d’un Zidane, d’un Pelé, d’un joueur hors-normes, œcuménique.

  • Pour Paris Saint-Germain, c’est la recrue idéale ?

Il est vital pour le Paris SG de casser cette image du "tout argent" Idéale ! C’est le joueur qui peut apporter au club ce qu’il n’a pas. Les derniers Brésiliens du Paris SG ne sont pas aussi charismatiques, et Zlatan (Ibrahimovic) était trop segmentant. Neymar va contribuer à donner une nouvelle image. Exactement ce dont le club parisien a besoin. Mais attention, le transfert de Neymar et les chiffres associés à son transfert renforcent la dimension « argent » de l’image du Paris SG, il est donc vital pour le club d’utiliser l’image de Neymar pour passer à autre chose et casser cette image du « tout argent ».

 

  • Reste à financer ce transfert, sans violer les règles du fair-play financier de l’UEFAUEFAUnion des Associations Européennes de Football

Les leviers ne manquent pas Les règles comptables du fair-play financier sont assez claires. Et n’autorisent qu’un déficit financier de 30 M€ à ce jour. Mais avec l’importance qu’a prise le Qatar dans l’économie mondiale, avec les participations que ce pays possède dans de grands groupes à travers le monde, avec sa puissance économique et ses nombreuses ramifications, je crois que les leviers ne manquent pas pour que la rémunération de Neymar et le paiement de son transfert passent par d’autres sphères que celles liées directement au club.

Des niveaux de sophistication qui mettront le Paris SG à l’abri de toute sanction L’image de Neymar sera le levier. Le Qatar peut mettre en place des schémas simples, des systèmes qui permettront de rémunérer l’utilisation de cette image. Le fair-play financier ne s’applique qu’au club. Si des entreprises au sein desquelles le Qatar dispose de participations et de sphères d’influence concluent des contrats avec Neymar pour utiliser son image, on peut arriver rapidement à des niveaux de sophistication qui mettront le Paris SG à l’abri de toute sanction de la part de l’UEFAUEFAUnion des Associations Européennes de Football.

Pas forcément facile d’’y voir clair Si Neymar va à l’autre bout du monde pour une opération commerciale, comment savoir pour quelle somme il se déplace et qui va le payer ? Si un accord est signé entre le club et un tiers pour exploiter l’image de Neymar, il sera difficile d’aller chercher tous les détails de l’opération. C’était déjà le cas pour Beckham : il n’était pas forcément facile d’’y voir clair.

 

  • Vous voulez dire que le Qatar n’est pas un propriétaire comme les autres ?

La chance de Paris SG, c’est l’image de Neymar C’est un État qui a des leviers multiples. Les sanctions du fair-play financier peuvent aller jusqu’à l’exclusion des compétitions européennes et les propriétaires du PSG ne vont prendre aucun risque ! La chance de Paris SG, c’est l’image de Neymar, qui permet de trouver des entreprises intéressées. Ce serait moins facile avec Lionel Messi. S’il y a des contrats individuels à la clé, ce sera difficile de dire quelque chose.

Paris SG pourra distinguer le salaire versé à Neymar et les rétributions liées à l’utilisation de son image Le Paris SG a dû faire ses calculs. Il y a en outre la Loi du 01/03/2017 qui indique qu’un club « peut conclure avec un sportif ou un entraîneur professionnel qu’il emploie un contrat relatif à l’exploitation commerciale de son image, de son nom ou de sa voix. (…) La redevance versée au titre de ce contrat ne constitue ni un salaire ni une rémunération versée en contrepartie ou à l’occasion du travail.  » Le décret qui doit préciser les conditions d’application de ce texte n’est pas encore paru, mais il va faciliter la tâche du Paris SG qui pourra donc distinguer le salaire versé à Neymar et les rétributions liées à l’utilisation de son image, avec des régimes sociaux et fiscaux distincts.

 

  • Neymar au Paris SG, c’est aussi une bonne nouvelle pour le football français ?

L'ambition d'aller taquiner le leadership de la Premier League n'est pas un rêve C’est une excellente nouvelle pour le football français ! Au moment de l’opération OM et de l’arrivée de Frank McCourt, j’avais dit publiquement que cette arrivée d’un investisseur majeur du sport business américain était une chance pour le football français. J’ai même dit que l’objectif de la Ligue 1 était d’aller taquiner le leadership de la Premier League. Un éditorialiste s’est moqué de moi en disant que Poulmaire prenait ses rêves pour des réalités. Mais cette ambition n’est pas un rêve !

Une attraction énorme Quand un joueur comme Neymar arrive en Ligue 1 et va jouer toutes les semaines aux quatre coins de la France en remplissant nos stades, on va bénéficier alors d’une attraction énorme ! On voit bien le puissance médiatique de l’arrivée de Neymar, même ceux qui ne s’intéressent pas du tout au football sont aujourd’hui au courant de son arrivée au Paris SG. C’est plus fort que l’arrivée de Zlatan en 2012. C’est un signal extrêmement positif qui permet au football français d’accroitre son rayonnement.

Si Neymar vient en France, c’est aussi parce qu’il estime que l’équipe du Paris SG tient la route Quand l’Olympique de Marseille fait revenir en France des internationaux comme Payet, Evra ou Rami, il participe à cette même évolution positive. Car si Neymar vient en France, c’est aussi parce qu’il estime que l’équipe du Paris SG tient la route, et la Ligue 1 aussi, ce ne sont pas que des raisons financières qui l’animent. Il s’agit donc d’une nouvelle très positive supplémentaire pour notre football français et je répète que nous avons tous les ingrédients pour rayonner comme la Premier League qui a eu, elle aussi, recours à de très nombreux joueurs étrangers pour devenir le championnat national le plus médiatisé au monde. Il y a du travail, mais Rome ne s’est pas fait en un jour. Les dirigeants travaille à la Ligue, et nous avons d’excellents entraîneurs étrangers qui ont rallié la Ligue 1, tous les signaux sont au vert !

Neymar au Paris SG - © PSG

loader mask
1