Début

Exclusif Covid-19 : « Il faut évoquer l’hypothèse de ne pas reprendre la saison » (L. Nicollin, Montpellier HSC)

Paris - Publié le mardi 24 mars 2020 à 10 h 00 - n° 178466 « Il faut se poser toutes les questions et faire preuve de bon sens. Mais il faut évoquer l’hypothèse de ne pas reprendre la saison. Quand j’entends dire qu’on va reprendre le 30/04 ou en mai jusqu’au 30/06/2020, je trouve cela risible car on ne sait pas ce qu’il en sera de l'épidémie. Personne ne peut dire quand on va reprendre », affirme à News Tank Laurent NicollinLaurent Nicollin, président du Montpellier Hérault Sport ClubMontpellier Hérault Sport Club (Ligue 1 ConforamaLigue 1 Conforama1ère division française de football professionnel (20 clubs). Conforama (distribution d'ameublement et électroménager), partenaire naming 2017-2020 (7 M€ par saison).), le 23/03/2020.

« Suite aux annonces du président de la République afin de répondre à la crise sanitaire liée au Covid-19, le conseil d’administration de la LFPLFPLigue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1, Domino's Ligue 2, Coupe de la Ligue) décide à l’unanimité de suspendre immédiatement les Championnats de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2Domino's Ligue 2Deuxième division française (20 clubs) ; contrat de sponsoring titre avec Domino's Pizza France pour 2016-2020 jusqu’à nouvel ordre », a annoncé la Ligue de Football ProfessionnelLigue de Football Professionnel, le vendredi 13/03/2020.

« Après l’allocution du Président de la République (le 16/03/2020), le club a fermé avec les mesures de confinement et donc six ou sept personnes sont en télétravail chez elles. Les autres, notamment les joueurs et joueuses, sont au chômage technique », ajoute le directeur général du Groupe Nicollin (spécialisé dans le nettoyage urbain, la collecte et le retraitement des déchets ménagers et industriels), propriétaire du Montpellier HSC.

« La solidarité du football professionnel français est toujours là, même s’il y a des désaccords. Nous, les présidents de clubs, sommes des gens avec beaucoup d’ego et chacun veut prendre la place pour montrer ensuite qu’il a réussi à faire ci ou ça. D’autant qu’il y a des élections au mois de décembre, à la FFFFFFFédération Française de Football comme à la LFP. Il y a malheureusement quelques présidents qui sont plus en mode “stratégie d'élection” qu’en mode “sauver le football” . C’est un peu regrettable », déclare Laurent Nicollin. Celui qui est aussi l’un des sept représentants de la Ligue 1 Conforama au bureau de la Ligue de Football Professionnel répond aux questions de News Tank.
Laurent Nicollin - © MHSC
Laurent Nicollin - © MHSC

« Les décisions seront prises et le Montpellier Hérault se ralliera à la majorité » (Laurent Nicollin, Montpellier HSC)

Pouvez-vous nous rappeler les mesures prises par le club dans le cadre de la crise du coronavirus ?

Six ou sept personnes en télétravail, les autres au chômage techniqueAvant que le Président de la République ne parle (lors de sa première allocution le 12/03/2020), on a estimé qu’il y allait avoir une période de 15 jours à 3 semaines où chacun allait devoir rester chez soi. On a donc organisé un CSE (comité social et économique, instance représentative du personnel) et proposé aux salariés de prendre des congés ou de se mettre au chômage partiel. En prenant aussi en compte la situation des personnes qui doivent assurer la garde des enfants. C’est la loi.

Après l’allocution du Président de la République (le 16/03/2020), le club a fermé avec les mesures de confinement et donc six ou sept personnes sont en télétravail chez elles. Les autres, notamment les joueurs et joueuses, sont au chômage technique. On a fait comme toutes les sociétés françaises.

Avez-vous une idée de ce que cette crise va coûter au club ?

Nous n'avons pas de rentrée d'argentPas encore. Nous n’avons pas de rentrée d’argent. On va voir ce qui va se passer fin avril, fin mai, etc. Tout dépend si on reprend les matches, si on les reprend à huis clos, s’ils sont télévisés. Il y a encore trop de paramètres que je n’ai pas.

Un comité de pilotage restreint (composé de sept personnes : Didier QuillotDidier Quillot, Noël Le GraëtNoël Le Graët, Bernard CaïazzoBernard Caïazzo, Claude MichyClaude Michy, Nasser Al-KhelaïfiNasser Al-Khelaïfi, Jean-Michel AulasJean-Michel Aulas et Jacques-Henri EyraudJacques-Henri Eyraud) a été envisagé le 20/03/2020 pour répondre à la crise (ce comité de pilotage sera finalement le bureau de la LFP lui-même, voir article lié). Quel regard portez-vous sur cette initiative ?

Il faut que chacun mette son ego de côtéAucun. Des choses se mettent en place effectivement et je sais qu’il y a des dents qui grincent. Il faut que chacun mette son ego de côté. Le plus important est de trouver les meilleures solutions possibles.

Damien Le Tallec et les joueurs du Montpellier HSC - © MHSC

Y a-t-il déjà des leçons à tirer de cette situation exceptionnelle ?

On ne sait pas combien de temps la pandémie va perdurerIl est encore trop tôt pour tirer des leçons. On ne sait pas encore ce qui va se passer et il est donc difficile de réfléchir à quoi que ce soit. On ne sait pas quand on va reprendre, on ne sait pas combien de temps la pandémie va perdurer. Il faut arrêter de ne penser qu’au football. Il y a des soucis dans les autres entreprises, qui connaissent des difficultés, comme la mienne (Groupe Nicollin).

Faut-il abandonner ? C'est un cas qu'on n'a pas encore abordéIl faudra peut-être se poser les bonnes questions : faut-il reprendre le championnat en juin ? Faudra-il jouer en juillet/août ? En septembre/octobre ? Faut-il abandonner ? C’est un cas qu’on n’a pas encore abordé et il va falloir le faire un jour. Si la situation doit durer, il faudra peut-être que le championnat s’arrête… On tire un trait et on repart sur la saison prochaine à zéro.

Chaque club a ses spécificités, sa masse salariale, etc.Il y a pleins d’options et de solutions. Chacun veut résoudre ses problèmes. Chaque club a ses spécificités, sa masse salariale, etc. Il faut définir une base même si après, je crains que chacun aille de son côté, comme d’habitude.

Ligue 1 Conforama 2019-20 : le Montpellier HSC est 8e après 28 journées

Le Montpellier HSC est 8e après 28 journées - © LFP

Si le championnat devait s’arrêter là, comment la saison 2020-21 devrait-elle repartir ?

Laurent Nicollin - © MHSC Je n’en sais rien car je n’y ai pas réfléchi. Je lis et les journaux et chacun a sa vision. Faut-il figer le classement à la 27e journée ? A la 28e ? Ne prendre en compte que les matches qui ont été joués ? Il faut se poser toutes les questions et faire preuve de bon sens.

Mais il faut évoquer l’hypothèse de ne pas reprendre. Quand j’entends dire qu’on va reprendre le 30/04, en mai, jusqu’au 30/06/2020, je trouve cela risible car on ne sait pas ce qu’il en sera de l'épidémie. Personne ne peut dire quand on va reprendre.

Covid-19 : « Terminer le championnat est vital pour l’avenir des clubs et du football français » (LFP, le 17/03/2020)

Covid-19 : « Terminer le championnat est vital pour l’avenir des clubs et du football français » (LFP, le 17/03/2020)

• « La priorité des priorités est de terminer les Championnats de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2. Compte tenu des enjeux sportifs et économiques, cette priorité est vitale pour l’avenir des clubs et du football français », a affirmé la Ligue de Football Professionnel le 17/03/2020.

• La LFP a communiqué à l’issue de son conseil d’administration réuni (par téléphone) suite aux décisions de l’UEFA relatives aux conséquences de la pandémie de coronavirus (Covid-19) sur l’organisation des compétitions de football au niveau européen. La Confédération européenne a en effet annoncé le décalage d’un an du Championnat d’Europe des nations -qui aura lieu du vendredi 11/06/2021 au dimanche 11/07/2021- afin de permettre aux Championnats nationaux et aux Coupes d’Europe 2019-20 actuellement suspendus d'être organisés jusqu'à leur terme.

• « La priorité est de terminer les compétitions domestiques tout en maintenant le juste équilibre avec les Coupes d’Europe et les matches des sélections nationales. Comme l’a souligné le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, la crise actuelle doit être surmontée collectivement par des décisions solidaires. Tout le football européen doit montrer son sens des responsabilités, son unité, sa solidarité et faire preuve d’altruisme », a ajouté la Ligue, qui attend à présent les résultats du groupe de travail créé le 17/03/2020 et qui réunit l’UEFA, European Leagues et l’ECA pour définir un projet de calendrier de la fin de saison 2019-20.

« Les Championnats de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2 sont suspendus jusqu’à nouvel ordre », avait annoncé la Ligue de Football Professionnel, le 13/03/2020.

Les clubs ont, semble-t-il, trouvé un accord sur la répartition des droits TV de la Ligue 1 pour le cycle 2021-2024 (environ 20 M€ supplémentaires par saison pour chaque club). Cette répartition vous satisfait-elle ?

Il faut encore prendre des décisions pour la Ligue 2 et le football fémininOui, même si tout n’est pas calé. Il faut encore prendre des décisions pour la Ligue 2 et le football féminin. La FFFFFFFédération Française de Football nous a également demandé d'étudier les cas du championnat de National et des Pôles de formation.

On a trouvé le modèle économique et c'est déjà pas malOn a trouvé le modèle économique et c’est déjà pas mal si on repense à ce qu’il en était des discussions il y a trois semaines. Il y a une base et il faudra finaliser, mais avec le coronavirus, on ne peut pas se déplacer et il est donc compliqué de valider ce qu’on veut faire ou ne pas faire.

Concernant la Ligue 2Domino's Ligue 2Deuxième division française (20 clubs) ; contrat de sponsoring titre avec Domino's Pizza France pour 2016-2020, qui demande à déplafonner le montant de 110 M€ qu’elle est susceptible de percevoir en matière de droits TV sur le cycle 2021-2024, quelle est votre position ?

Ce serait logique qu'il y ait un déplafonnement concernant la Ligue 2Il parait logique que la Ligue 2 touche quelque chose. Après le problème est très simple : on ne peut pas donner à la fois à la Ligue 2, au football féminin, au National et aux Pôles de formation de la FFFFFFFédération Française de Football. Il faut que chacun regarde ce qu’il peut faire mais bien sur, ce serait logique qu’il y ait un déplafonnement concernant la Ligue 2. Leurs demandes sont peut-être énormes et il faut donc se mettre autour d’une table et faire en sorte que tout le monde y trouve son compte.

Ligue 1 Conforama - Domino’s Ligue 2 - © LFP

L'ensemble des clubs professionnels doivent se mettre d'accord et on n'est pas à l'abri qu'un seul club fasse tout basculerOn ne peut pas promettre 20 M€ de plus à chaque club de Ligue 1, puis se retrouver à la fin, après la taxe Buffet et d’autres taxes, avec seulement 14 ou 15 M€. Mais je peux comprendre que la Ligue 2 puisse bénéficier du déplafonnement. Le problème que l’on a sur ce sujet, c’est que l’ensemble des clubs professionnels doivent se mettre d’accord et on n’est pas à l’abri qu’un seul club fasse tout basculer.

Ces deux sujets -la réaction face au coronavirus et la répartition des droits TV- traduisent-ils quand même une forme de solidarité du football professionnel français ?

Je prends désormais un peu plus de reculLa solidarité est toujours là, même s’il y a des désaccords. Nous, les présidents de clubs, sommes des gens avec beaucoup d’ego et chacun veut prendre la place pour montrer ensuite qu’il a réussi à faire ci ou ça. D’autant qu’il y a des élections au mois de décembre, à la FFFFFFFédération Française de Football comme à la LFPLFPLigue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1, Domino's Ligue 2, Coupe de la Ligue).

Il y a malheureusement quelques présidents qui sont plus en mode « stratégie d'élection » qu’en mode « sauver le football ». C’est un peu regrettable. J’ai suivi ça de près pendant 10 jours mais désormais je prends un peu plus de recul. Les décisions seront prises et le Montpellier Hérault se ralliera à la majorité.

Laurent Nicollin

Fiche n° 1776, créée le 11/02/14 à 17:31 - MàJ le 07/01/20 à 18:24

Laurent Nicollin

Date de naissance : 26/01/1973

Parcours Depuis Jusqu'à
Association du Football Professionnel Féminin
Président Janvier 2020 Aujourd'hui
Janvier 2020 Aujourd'hui
Montpellier Hérault Sport Club
Président 2017 Aujourd'hui
2017 Aujourd'hui
Groupe Nicollin
Directeur général 1993 Aujourd'hui
1993 Aujourd'hui

Montpellier Hérault Sport Club

Fiche n° 1130, créée le 06/02/14 à 18:33 - MàJ le 23/09/19 à 11:38

Montpellier Hérault Sport Club

Activité  : club de football professionnel français

Partenaires principaux :
PasinoBet (opérateur de paris sportifs du groupe Partouche) : sponsor maillot principal, 2019-2024
Groupe Nicollin (environnement / propreté)
Groupama (assurances) : sponsor pocket gauche 2018-2020
Faun (environnement) : sponsor manche gauche
Sud de France (marque ombrelle de la Région Languedoc- Roussillon-Midi-Pyrénées) : sponsor maillot principal
Nike (équipementier) : jusqu’en 2025-26
Mutuelles du Soleil (mutuelle) : sponsor pocket gauche 2015-16 ; naming du centre d’entraînement, 2016-2021 (estimation : 0,7 M€ par saison)
Système U (grande distribution) : sponsor short, face avant
NG Promotion (promoteur immbilier) : sponsor manche 2018-2022, sponsor haut du dos de maillot 2019-20

Partenaires officiels :
Proman (ressources humaines)
• Ilios Confort (autoconsommation) : depuis 2017-18
Partenaires institutionnels :
Conseil général de l’Hérault (département)
La Région Occitanie (région)
Montpellier Méditerranée Métropole (métropole) : sponsor pocket droite
Ville de Montpellier (municipalité)

Partenaires affaires :
• 256 entreprises, dont Vinci Construction France et Royal Canin



Montpellier Hérault Sport Club
Domaine de Grammont
CS 79041
34967 Montpellier Cedex 2 - FRANCE
Téléphone : 04 67 15 46 00
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1