Début

eSport : « Une quinzaine d’équipes se partageront 70 % des recettes » (Julien Dupont, Team Vitality)

Paris - Publié le mercredi 3 juillet 2019 à 11 h 00 - n° 150496 « Nous avons la conviction qu’il va y avoir un darwinisme sportivo-économique dans l’eSport, comme dans le football, et que d’ici peu, une quinzaine d’équipes mondiales se partageront 70 % des recettes issues de l’eSport », affirme Julien DupontJulien Dupont, head of partnerships chez l’équipe eSport Team VitalityTeam Vitality, à News Tank, le 21/06/2019.

« Cela passe par les performances sportives : tous les grands clubs ont un palmarès prestigieux, on doit donc se construire par le sportif. C’est pour cela que l’on passe un accord avec le Stade de France, que l’on y crée un training center (centre d’entraînement, ouverture en septembre 2019), que l’on investit dans le mercato, que l’on recrute des coaches (nutritionniste, physique…). La grande majorité des dépenses de Team Vitality se situe sur le sportif, les transferts et les salaires, car nous souhaitons accompagner les joueurs les plus talentueux de l’eSport », déclare Julien Dupont.

« Nous soutenons une réelle logique de marque. Nous avons envie de devenir le fleuron français à l’étranger, l’équipe de France eSport à l’international. Aujourd’hui, lorsque l’on regarde nos partenaires, c’est déjà un peu le cas (OrangeOrange, adidasadidas, Renault…). Avec Paris 2024 qui arrive, la France est en pleine ébullition en matière de sport », ajoute le responsable sponsoring de Team Vitality. 

Sponsoring, Stade de France, nouvelle boutique, stratégie merchandising… Julien Dupont évoque ces sujets en répondant aux questions de News Tank.
Julien Dupont - © D.R.
Julien Dupont - © D.R.

« Nos revenus sponsoring sont alignés sur ceux des grands clubs de Ligue 1 ConforamaLigue 1 Conforama1ère division française de football professionnel (20 clubs). Conforama (distribution d'ameublement et électroménager), partenaire naming 2017-2020 (7 M€ par saison). » (J. Dupont, Team Vitality)

Comment s’est mise en place la stratégie de Team Vitality ? 

Tej Kohli - © D.R. Le véritable tournant de Team VitalityTeam Vitality en 2018 a été la levée de fonds de 20 M€ auprès de l’entrepreneur et milliardaire Tej Kohli, qui investit énormément dans l’eSport. Cette levée de fonds fait suite à l’obtention de notre place dans la compétition européenne des LEC (ligue fermée sur le jeu League of Legends et composé de 10 équipes). Nous avons été l’équipe française sélectionnée, parmi 150 formations candidates. Dans ce nouveau type de compétition (modèle équivalent à la NBANBANational Basketball Association, Ligue professionnelle nord-américaine de basketball.), les équipes partagent les revenus provenant de la Ligue ce qui assure une certaine pérennité.

Que vous a apporté cette levée de fonds au niveau de votre structure ? 

Nous sommes passés de 4 à 20 salariésCette levée de fonds nous a permis d’agrandir notre structure, en passant de 4 à 20 salariés, en allant chercher des profils divers. À titre d’exemple, je viens du sport traditionnel, mais j’ai aussi travaillé dans une agence de mannequinat (Elite Paris). Notre processus de recrutement s’est donc axé sur des profils seniors, mais aussi sur du middle management afin de renforcer les équipes qui accompagnent les partenaires. 

Team Vitality - © D.R.

Avec cette levée de fonds, notre enseigne s’est structurée comme un vrai club professionnel, mais aussi comme une agence, puisque nous avons également un studio de production. En effet, on gère le social media, on organise de l’événementiel… Nous gérons 50 joueurs professionnels et nous disposons de 20 personnes dans le staff. Rapidement, nous allons passer à 30, avec l’annonce de nouveaux grands projets.

Quelle est votre stratégie sponsoring ? 

Auparavant, des partenariats d'un ou deux ans au maximumNous sommes devenus la première équipe eSport à avoir un équipementier, en l’occurrence adidasadidas. Notre partenariat avec OrangeOrange est très fort et nous cherchons à nous inscrire sur une plus longue temporalité avec tous nos partenaires actuels. Auparavant, du fait que l’eSport était un nouveau domaine d’investissements, les partenariats portaient généralement sur une durée d’un ou deux ans au maximum.  

Team Vitality - © D.R.

Ces marques nous font confiance et investissent des montants vraiment importants pour le domaine de l’eSport. À titre de comparaison, ces montants sont largement supérieurs que ceux versés à la majorité des clubs de Ligue 1 ConforamaLigue 1 Conforama1ère division française de football professionnel (20 clubs). Conforama (distribution d'ameublement et électroménager), partenaire naming 2017-2020 (7 M€ par saison).. Nos revenus sponsoring sont alignés sur ceux des grands clubs du Championnat de France de football.

Nous n’avons pas envie de devenir une guirlande de marquesNos revenus sponsoring sont déjà très importants pour une équipe eSport. On a vocation à étendre cette activité, à aller chercher deux ou trois grandes marques supplémentaires. La structure idéale de partenariat pour nous c’est un top sponsor (ici, Orange), quatre à six partenaires officiels, et enfin des fournisseurs officiels. Nous n’avons pas envie de devenir une guirlande de marques et nous souhaitons travailler uniquement avec des marques qui partagent nos valeurs.

Comment pourrait évoluer votre stratégie sponsoring ? 

Développer le sponsoring par typologie de jeu vidéoTeam Vitality évolue sur 10 jeux. L’avenir de Vitality sur la partie sponsoring va être, à terme, d’explorer des partenariats par typologie de jeux, afin de proposer des solutions et une visibilité encore plus premium à nos partenaires historiques ainsi qu’aux nouveaux à venir. Nous sommes déjà dans cette logique avec l’équipe Renault Sport Team Vitality par exemple.

L’équipe Team Vitality sur la compétition européenne de Ligue of Legends - © D.R.

Mais le marché est tellement dynamique qu’il se peut que cette piste ne soit pas la bonne dans quelques mois. C’est ce qui fait la beauté de cette discipline, à l’image de la génération qui la porte : une capacité à s’adapter et à évoluer rapidement, ainsi qu’à développer de nouveaux modèles entre le sport et l’entertainment.

Le Stade de France intègre-t-il votre pyramide de sponsors ? 

Nous avons la volonté d’avoir une Arena eSport au Stade de FranceLe partenariat avec le Stade de FranceConsortium Stade de France n’est pas un projet à part. Il s’agit d’un projet que l’on propose en spécifique avec, par exemple, un naming potentiel : nous sommes en discussion avec certaines marques qui souhaitent devenir partenaire titre du training center. Tous les partenaires de Team Vitality vont être intégrés dans le projet avec le Stade de France. À terme, nous avons la volonté d’avoir une Arena eSport au Stade de France.

eSport : un centre de performance de Team Vitality ouvrira au Stade de France en septembre 2019

eSport : un centre de performance de Team Vitality ouvrira au Stade de France en septembre 2019

• Le Stade de France accueillera en septembre 2019 un centre d’entraînement eSport, « un complexe dédié à la performance » de la structure eSport française Team Vitality, ont annoncé les deux entités, le 21/06/2019.

• Team Vitality devient ainsi le premier club résident de l’enceinte de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) inaugurée en 1998.

• « Cet espace de 200 mètres carrés au sein du Stade de France doit accueillir trois équipes eSport sous la supervision d’un directeur de la performance que l’on va recruter. L’idée est de sortir l’eSport du modèle de la “gaming house” où tout se faisait au même endroit », a précisé Fabien « Neo » Devide, président et fondateur de l'équipe.

Comment jugez-vous l’évolution économique de l’eSport ? 

On doit se construire par le sportifNous avons la conviction qu’il va y avoir un darwinisme sportivo-économique comme dans le football, et que d’ici peu, une quinzaine d’équipes mondiales se partageront 70 % des recettes issus de l’eSport. Cela passe par les performances sportives : tous les grands clubs ont un palmarès prestigieux, on doit donc se construire par le sportif. C’est pour cela que l’on passe un accord avec le Stade de France, que l’on crée un training center, que l’on investit dans le mercato, que l’on recrute des coaches (nutritionniste, physique…). La grande majorité des dépenses de Team Vitality se situe sur le sportif, les transferts et les salaires, car nous souhaitons accompagner les joueurs les plus talentueux de l’eSport. 

Ensuite, nous soutenons une réelle logique de marque. Nous avons envie de devenir le fleuron français à l’étranger, l’équipe de France eSport à l’international. Aujourd’hui, lorsque l’on regarde nos partenaires, c’est déjà un peu le cas (Orange, adidas, RenaultRenault…). Avec Paris 2024 qui arrive, la France est en pleine ébullition en matière de sport. 

Renault Sport Team Vitality Champion du monde 2019 sur le jeu Rocket League - © D.R.

À quel niveau l’eSport a-t-il besoin de se développer afin de générer plus de revenus ? 

Les clubs de football avaient leurs stades avant d’avoir des communautés digitalesUn axe de développement porte sur les droits médias : aujourd’hui, l’audience est quasi exclusivement concentrée sur Twitch. Mais à terme, il n’y a aucune raison pour que les personnes qui ont envie de consommer de l’eSport ne paient pas tous les mois pour suivre les compétitions d’eSport. 

Notre public est basé sur le digital, car c’est sur ce type de support que l’eSport a grandi. Aujourd’hui, de fortes communautés soutiennent les différents jeux, joueurs, équipes ou encore compétitions. Sur ce point-là, nous suivons le processus inverse des clubs de sports traditionnels : les clubs de football avaient leurs stades, leur siège social avant d’avoir des communautés digitales. Nous, nous sommes partis du digital.

Twitch - © Twitch

Qu’en est-il de votre stratégie merchandising ? 

Nous nous basons sur une stratégie premium, donc nous avons la volonté de vendre chez nousAu niveau merchandising, nous développons d’un côté une gamme performance avec notre partenaire adidasadidas (ainsi que des éditions limitées comme récemment une version exclusivement blanche de notre maillot pour un événement particulier avec le joueur Gotaga), mais nous travaillons également en marque blanche sur ce qui va être plus lifestyle, en priorisant des filières courtes européennes. 

Les maillots Vitality sont créés par adidas, mais nous développons également nos propres gammes Vitality : hoodie (sweat à capuche), survêtement, casquette… Nous proposons de véritables collections lifestyle, nous ne souhaitons pas rester dans les codes du gaming traditionnel. 

La gamme lifestyle de Team Vitality - © D.R.

Nous nous basons sur une stratégie premium, donc nous avons la volonté de vendre chez nous, sur l’eshop, dans les boutiques adidas, et par la suite pourquoi pas dans d’autres enseignes si nous trouvons des accords.

Quelle est votre logique de marque premium ? 

Important pour nous de collaborer avec les meilleursQuand Vitality s’inscrit dans une démarche, on le fait avec l’excellence et on s’investit : quand on a besoin de faire des études de marché, nous les réalisons auprès des plus grands instituts d’études (Nielsen Sport, GumGum…). Tout cela a un coût significatif, mais il est important pour nous de collaborer avec les meilleurs. C’est la même chose pour les partenariats, nous cherchons à travailler auprès de marques prestigieuses. Tout cela s’inscrit dans notre logique de marque premium. 

Vous allez ouvrir une boutique en plein centre de Paris, le 15/09/2019 …

Un énorme investissement qui matérialise nos ambitionsNous avons un projet de ”flagship store”, soit un bâtiment de 1 000 m2 sur le boulevard Sébastopol. C’est un projet ambitieux qui remplira plusieurs rôles et s’adressera à la fois au fan d’eSport, au salarié Vitality mais également au joueur et au simple quidam. Cela nous permet d’expliquer aux gens ce qu’est l’eSport, d’aller chercher de nouvelles communautés et d’offrir un lieu de vie à nos partenaires. On vous en dit plus très bientôt, mais c’est un énorme investissement qui matérialise nos ambitions. 

Les futurs locaux de Team Vitality - © D.R.

Julien Dupont

Fiche n° 33597, créée le 17/12/18 à 10:42 - MàJ le 02/07/19 à 16:59

Julien Dupont



Parcours Depuis Jusqu'à
Team Vitality
Head of Partnerships Mai 2019 Aujourd'hui
Mai 2019 Aujourd'hui
Hopscotch
Head of Partnerships in Sports and Entertainment Octobre 2017 à Mai 2019
Octobre 2017 Mai 2019
Elite Model World
Head of sales & partnerships in sports & entertainment Janvier 2017 à Octobre 2017
Janvier 2017 Octobre 2017
Elite model management
Head of sales France - Elite Model Look Juillet 2012 à Janvier 2017
Juillet 2012 Janvier 2017
Havas Sports & Entertainment
Partnership & Network Coordination Director Juillet 2011 à Juin 2012
Juillet 2011 Juin 2012
Havas Sports & Entertainment
Network Development Manager Janvier 2006 à Juin 2012
Janvier 2006 Juin 2012

Team Vitality

Fiche n° 6478, créée le 06/02/18 à 02:25 - MàJ le 15/05/19 à 13:47

Team Vitality

Activité  : équipe eSport
Création  : août 2013
Actionnariat : Korelya Capital (dirigé par l’ex-ministre Fleur Pellerin) Kima Ventures, H26 (Olivier Delcourt), Rewired.gg (Tej Kohli)
Président : Fabien « Neo » Devide
CEO : Nicolas Maurer
Directeur des partenariats : Julien Dupont
Directeur marketing : Florent “ElChikito” Gutierrez

Jeux  : League of Legends, H1Z1 KotK, Rainbow Six, Call of Duty, Clash Royale, Hearthstone, Fifa et Arena of Valor

Agence marketing exclusive : Infront

Partenariats eSport :
• Dijon FCO (Ligue 1 Conforama)
• Formule 1 : création avec Renault de l'équipe Renault Sport Team Vitality
• Gaming Academy

Sponsors :
• Orange
(télécommunications) : sponsor maillot principal 2018-19
• OMEN by HP (matériel infromatique)
• Volvic (eau minérale)
• adidas (équipementier)
• Twitch (plateforme streaming eSport)
• Quersus (sièges)
• Renault (automobile)
• Red Bull (boissons énergétiques)
• Razer (matériel informatique)



Team Vitality
48 Rue Meslay
75003 Paris - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1