Gouvernance : les 35 recommandations de l’association « Rénovons Le Sport Français »

Paris - Publié le lundi 2 juillet 2018 à 17 h 32 - n° 123927 L’association « Rénovons Le Sport Français » publie 35 recommandations « afin de contribuer à la modernisation du modèle sportif français », indique-t-elle, le 02/07/2018.

« Mobilisée dans la démarche de concertation menée par le ministère des Sports et le Comité National Olympique et Sportif Français sur la “co-conception d’un nouveau modèle de gouvernance du sport en France” , l’association publie un rapport qui a pour vocation d’aider les décideurs à faire les meilleurs choix possibles dans ce chantier et en préparation du projet de loi “Sport et Société” qui devrait être présenté au Parlement en fin d’année », ajoute l’association.

« Ce rapport (à télécharger,voir par ailleurs) est le fruit d'échanges conduits dans le cadre de groupes de travail thématiques qui ont associé les membres de l’association et dont les conclusions ont été validées en assemblée générale le 20/06/2018. Remis aux représentants du ministère des Sports et du CNOSFCNOSFComité National Olympique et Sportif Français, le rapport est présenté ce lundi 02/07/2018 à 18 heures à la ministre des Sports, Laura Flessel », précise « Rénovons Le Sport Français ».
Les 35 recommandations de "Rénovons Le Sport Français" - © RLSF
Les 35 recommandations de "Rénovons Le Sport Français" - © RLSF

Rénovons Le Sport Français

• Mouvement créé en 2016, devenu Association loi 1901 le 18/01/2018.
• L’association rassemble plus de 170 signataires bénévoles, tous passionnés de sport, « pour agir en faveur de valeurs modernes de gouvernance au sein des fédérations (démocratie, diversité, éthique, etc.) et du développement durable, inclusif et efficace du sport français. »

  • «  Le rapport que nous publions est le fruit de plusieurs mois de travail et d'échanges avec nos membres. Il contient 35 recommandations pour rénover le sport français et aider les décideurs à bien caler la nouvelle gouvernance du sport français et à faire de la future loi “sport et société” une loi utile pour le pays ainsi qu’un progrès pour l’ensemble des acteurs du sport », déclare Amélie Oudéa-Castera, présidente de « Rénovons Le Sport Français ».

Les 10 recommandations clés

  • Rénovons Le Sport Français - © RLSF 3.- Accompagner la mise en place de la nouvelle gouvernance par une indispensable clarification du rôle et des responsabilités des acteurs du modèle sportif français.
  • 6.- Constituer une agence dédiée et autonome pour la Haute performance, fonctionnant de façon agile et transparente. Cette agence devra à terme bénéficier à tous les sports français.
  • 7.- Accompagner la création de l’agence Haute performance d’un renforcement de l'écosystème du haut niveau autour notamment du resserrement des listes de sportifs de haut niveau et d’un statut du sportif de haut niveau fondé sur une logique de droits et de devoirs.
  • 12.- Fortifier les liens entre l'école et le sport en mettant les valeurs du sport dans la tête et le cœoeur des élèves, en renforçant les passerelles entre le sport scolaire et le sport en clubs et en réengageant une réflexion concertée sur l’aménagement des rythmes scolaires au collège.
  • 15.- Mettre en place une vraie accélération du sport santé en France, en s’appuyant notamment sur les professionnels de santé, les réseaux territoriaux du sport santé et les éducateurs sportifs.
  • 18.- Confirmer le ministère des Sports comme un ministère de plein exercice, mais recentrer ses missions, rationaliser ses structures et réformer la gestion de ses cadres d'État.
  • 19.- Préparer l'élection directe des présidents de fédération par les clubs pour la prochaine olympiade en mettant en place une réglementation électorale adaptée à la diversité des fédérations.
  • 23.- Assortir les quotas de femmes pour 2021 dans les instances dirigeantes des fédérations d’un mécanisme de sanction en cas de non-conformité et remettre l’accent dans les conventions d’objectifs sur les plans de féminisation des fédérations.
  • 24.- Renforcer les chartes et comités d'éthique et de déontologie prévus par la loi et mettre en place un contrôle de l'éthique externe au mouvement sportif.
  • 33.- Encourager et valoriser le bénévolat sportif en favorisant l’accès à la formation, la certification des compétences, l’attractivité du dispositif pour les jeunes et le soutien aux dirigeants associatifs par une déclinaison adaptée au sport du service civique, en perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

• « Ces recommandations, qui prennent en compte la dimension internationale, en particulier européenne, des enjeux s’inscrivent dans une démarche pragmatique, qui peut passer dans certains cas par des expériences pilotes dont l’efficacité sera évaluée au fil de l’eau. »

« Rénovons Le Sport Français », communiqué du 02/07/2018

Rénovons Le Sport Français : composition du bureau exécutif

  • Amélie Oudéa-Castera - © RLSF Présidente : Amélie Oudéa-Castera
  • Co-secrétaire générale : Magali Tézenas du Montcel
  • Co-secrétaire général : Thomas Remoleur
  • Trésorier : Benjamin Viard
  • Vice-président : Alexis Gramblat
  • Co-président du comité d’orientation stratégique : Gladys Bezier
  • Responsable marketing : Jean-Marc Gillet
  • Responsable communication : Laure Martin
loader mask
1